Peut-on brûler des déchets verts (végétaux) dans son jardin ?

De quoi s’agit-il ?

Les déchets biodégradables de jardin ou de parc, dits déchetsverts, sont :
-  l’herbe issue de la tonte de pelouse ;
-  les feuilles mortes ;
-  les résidus d’élagage ;
-  les résidus de taille de haies et arbustes ;
-  les résidus de débroussaillage ;
-  les épluchures.

Que faire de ses déchets verts ?

Il est possible :
-  de déposer les déchets verts en déchetterie, à moins qu’une collecte sélective organisée par la commune existe ;
-  ou de les utiliser en paillage ou en compost individuel.

Il est interdit de brûler à l’air libre ses déchets verts, comme l’ensemble de ses déchets ménagers. Toutefois, des dérogations peuvent exister, dans les communes :
-  dépourvues de déchetterie ou de collecte sélective des déchets verts ;
-  où s’applique une obligation de débroussaillement ou un plan de prévention des risques incendie de forêt (Plan de Prévention du Risque incendie de Forêt).

Pour connaître le mode de traitement des déchets verts dans la commune, ou savoir si une dérogation s’y applique, contactez la Mairie.

En cas de non-respect de l’interdiction…

Il est possible d’alerter la Mairie lorsqu’une personne ne respecte pas l’interdiction de brûler ses déchets verts à l’air libre.

Brûler ses déchets verts à l’air libre peut être puni d’une amende pouvant aller jusqu’à 450 €uros.

Les voisins incommodés par les odeurs peuvent par ailleurs engager la responsabilité de l’auteur du brûlage pour nuisances olfactives.

Navigation

Brèves Toutes les brèves